PROUST A L’HONNEUR

PROUST A L’HONNEUR

Vendredi à la Foire du Livre soirée spéciale Inventaire Proust, qui donnera lieu à une rencontre avec Raphaël et Jean-Paul Enthoven (Le dictionnaire amoureux de Proust, Plon), animée par Christophe Ono-dit-Biot, à l’occasion du 100e anniversaire de la publication de Du côté de chez Swann.
Proust était un gourmet délicat et raffiné qui possédait un goût pour le bon et le vrai. Il ne craignait pas d’établir une équivalence entre l’écrivain et le cuisinier: « je me laissais aller avec délices au goût que j’avais pour les phrases, comme un cuisinier qui, pour une fois où il n’a pas à faire la cuisine, trouve enfin le temps d’être gourmand. »

S’agissant de Proust, on pense tout de suite à la célèbre madeleine. Un peu trop facile! Alors voici la recette d’un autre de ses péchés mignons:
Pots de crème au chocolat
Faire bouillir le lait, ajouter le chocolat grossièrement concassé et le fondre doucement en mélangeant avec une spatule.
Fouetter le sucre avec les jaunes d’œufs.
Préchauffer le four à 130°. lorsque le chocolat est fondu le verser sur le mélange œufs/sucre, bien mélanger et passer au chinois. Répartir la crème dans des jolies tasses et cuire au bain-marie pendant une heure. Laisser refroidir avant de servir.

Marché:
100 gr de chocolat couverture
100 gr de sucre semoule
1/2 l de lait
6 œufs

« Une crème au chocolat, inspiration, attention personnelle de Françoise, nous était offerte, fugitive et légère comme une œuvre de circonstance où elle avait mis tout son talent. »
(Du côté de chez Swann)

2 Commentaires pour "PROUST A L’HONNEUR"

  1. caillat

    novembre 29th, 2014 at 10:08

    Quel dommage que vous citiez Proust avec une si énorme faute d’orthographe qui écorche les yeux … et ferme les papilles …

  2. Francis

    novembre 29th, 2014 at 3:22

    Voilà Cher Monsieur, mon impardonnable faute d’orthographe, qui était en fait une faute de frappe (et je le concède une insuffisante relecture) est rectifiée.
    Puissent vos yeux retrouver une vision intacte et vos papilles redevenir gourmandes car je m’en veux d’être responsable de tels désagréments.

Laisser un commentaire