Noëlle Chatelet

Noëlle Chatelet

« Quel est le fin gastronome doublé d’un fin lecteur qui ne connaîtrait pas la ville de Brive ? Ses foies gras, ses spécialités ancestrales et son salon du livre aujourd’hui, on fait sa réputation. C’est d’ailleurs à l’occasion d’un de ces salons que j’ai découvert Chez Francis et j’avoue que je ne sais pas si je m’y rendrais avec le même enthousiasme sans la perspective de ses agapes.
Et puis il y a aussi nos griffonneries ! Chez Francis imaginez-vous, on ne se contente pas de vous régaler on vous autorise à laisser libre cours à notre fureur d’écrire. Comme des mômes, on peut gribouiller partout, sur les murs, et jusqu’au plafond. C’est régressif à souhait ! Génial ! Moi par exemple j’ai marqué mon territoire : je m’assoie toujours au même endroit depuis. Là ou j’ai griffonné. Comme cela à chaque fois j’ai l’impression de revenir à la maison ! »
Noëlle apprécie également le « Bougnat » en face de chez elle : « L’autre jour il y avait comme dessert du pain et de la confiture ! C’est attendrissant de nos jours un tel dessert, beau comme un dessert d’enfant. »
Dans cet esprit nous servons au restaurant des compotes de fruits présentées dans des pots à confiture anciens : selon les saisons, poires, pommes, pêches de vigne, abricot, fruits rouges, accompagnées de gros gâteaux, quatre-quarts, brioche, gâteau de Savoie ou galettes charentaises au goût d’angélique.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire