CREPES SUZETTE

CREPES SUZETTE

Longtemps les crêpes Suzette furent  préparées dans les salles de restaurants huppés, par des maîtres d’hôtel guindés,  arborant un air de retape gourmande.

Henri Charpentier, disciple du grand Escoffier en revendique l’invention. L’invention, plutôt le rattrapage inspiré d’un geste malheureux. Cela se passait au Café de paris à Monte-Carlo. Charpentier arrosa de cognac les crêpes commandées par le prince de Galles, futur Edouard VII, et y mit le feu malencontreusement. Le prince fût émerveillé par ce flambage accidentel, et par les effluves prometteurs. En galant homme, il demanda que l’on baptise ces crêpes “Suzette“, prénom de sa charmante compagne.
Les variantes de cette préparation sont légion, je reste quant à moi, fidèle à celle que l’on m’a enseigné, en d’autres temps, sous les ors d’un restaurant parisien.

Faire chauffer le sucre dans une poêle avec les zestes de citron et d’orange. Quand il commence à prendre une couleur blonde ajouter le beurre. Le laisser caraméliser doucement. Surveiller sa couleur, il doit être blond foncé (disons châtain clair !), coloré sans amertume.

Arroser avec le cognac et le curaçao, flamber. Ajouter le jus d’orange et de citron. Laisser réduire pour plus d’onctuosité. Napper généreusement les crêpes tièdes de ce jus. Certains préconisent de rouler les crêpes dans le jus pendant son élaboration, ce qui, à mon sens, à tendance à les ramollir, voir à  les transformer très vite en d’infâmes éponges.

Marché pour 4 personnes :
Les jus de 4 oranges et d’1 citron
Zestes d’orange et de citron
50 gr de sucre
50 gr de beurre
5 cl de cognac
5 cl de Curaçao orange ou de Grand-Marnier

1 Commentaires pour "CREPES SUZETTE"

  1. sylvia rontard

    février 2nd, 2014 at 2:04

    c’est trop beau j’en ai l’eau a la bouche

Laisser un commentaire