LE SEIGNEUR DES RUINES

LE SEIGNEUR DES RUINES

Seigneur ou encore prince des ruines est le surnom couramment attribué au sureau noir car il affectionne les vieux murs de pierre écroulés des maisons abandonnées. Ses fleurs blanches en ombelles s’épanouissent au joli mois de mai.
L’occasion de s’en régaler en beignet. Quel parfum! Bien supérieur à celui des fleurs d’acacia. Bien que, sous la plume de Philippe Claudel elles soient fort appétissantes également:

« Ma mère prenait les belles fleurs, les trempait avec délicatesse dans la pâte : les grappes soudain se couvraient de pleurs sirupeux, prenaient une lourdeur peinée, puis très vite se voyaient plongées dans l’huile bouillante, dans une cacophonie bulleuse comme si, dans la friteuse, des dizaines d’esprits farceurs bavardaient sans s’écouter et chuchotaient frénétiques des mystères dans une langue sans mots. Cela durait peu, une minute ou deux, le temps d’étaler sur la table un grand torchon de lin brut sur lequel, au sortir du bain mortel, venaient s’égoutter les grappes ornées de pâte cuite, devenues de délicates orfèvreries d’un bel ambre craquelant, et sur lesquelles il fallait souffler fort avant que d’y planter les dents, coudes sur la table, pieds dans le vide sous la chaise, et de retrouver sous la pâte encore brûlante , la matière intacte de la fleur, son vertige enclos, cette seconde d’été à venir toute contenue dans le parfum et le goût du beignet d’acacia. »
Fleurs d’acacia. Philippe Claudel. Dans A Table, recueil de nouvelles: L’Astrée et Éditions Delphine Montalant

BEIGNETS DE FLEURS DE SUREAU

Tamiser la farine. Incorporer le jaune d’œuf et diluer avec un peu d’eau. La pâte doit être souple mais pas liquide. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel fin. Les mélanger à la pâte délicatement pour ne pas les casser.

Tremper les fleurs de sureau dans la pâte à frire. Les enrober sans excès. Les frire dans l’huile chauffée à 170°. Les égoutter sur un papier absorbant.

Déguster les beignets aussitôt, poudrés de sucre. C’est délicieux avec du jus de fraises cuites !

Marché :

125 gr de farine

1 jaune d’œuf

2 blancs d’œuf

Eau

1 pincée de sel fin


Pas de commentaire.

Laisser un commentaire